Retour à la liste Actions collectives bois

Problématiques des basses fréquences – planchers bois solivé

Créé le 26/01/2021 - dernière mise à jour le 12/02/2021

Solutions de planchers solivés permettant d’atteindre un certain niveau de performance vis-à-vis des bruits de choc

Les bruits d’impact aux basses fréquences pour les planchers légers est une cause d’inconfort très souvent évoquée dans les enquêtes qualitatives réalisées en Europe. La certification NF Habitat de QUALITEL-CERQUAL va désormais intégrer le critère L’nT,w+CI50-2500 ≤ 55 dB ; ainsi les basses fréquences seront prises en compte dans la performance acoustique aux bruits de choc pour améliorer le confort des occupants.

Cette étude, réalisée par FCBA en partenariat avec le CSTB et CERQUAL, et cofinancée par le CODIFAB et la DHUP, présente des solutions de planchers solivés permettant d’atteindre un certain niveau de performance vis-à-vis des bruits de choc.

Un bilan des résultats de performance acoustique vis-à-vis des bruits de choc des planchers solivés est d’abord présenté. Des solutions sont mises au point sur la base d’une série de simulations, puis de mesures en laboratoire pour les valider et rendre disponible les résultats d’essais. Les mesures en laboratoire intègrent la bande de fréquence 50-5000 Hz et une excitation avec la machine à chocs normalisée et le ballon japonais ; les résultats donnent aussi l’indice d’affaiblissement pour compléter les données nécessaires aux prescripteurs.

 

Objectifs et contexte

Les bruits d’impact aux basses fréquences pour les planchers légers en bois sur solives est une cause d’inconfort très souvent évoquée dans les enquêtes qualitatives réalisées lors du projet ACOUBOIS et ainsi que dans d’autres études en Europe. La certification NF Habitat de QUALITEL-CERQUAL va désormais intégrer le critère L’nT,w+CI50-2500 ≤ 55 dB ; ainsi les basses fréquences seront prises en compte dans la performance acoustique aux bruits de choc pour améliorer le confort des occupants.

La solution avec un plafond suspendu intégrant une chape mortier flottante et la solution de plancher à double structure (plafond sur une structure indépendante) sont alors possibles pour les planchers solivés actuels.

L’avantage d’une phase travaux plus rapide qu’un chantier traditionnel de par la préfabrication des systèmes bois, se trouve bien diminué par cette solution « humide » qui demande un certain temps de séchage. Ainsi, pour répondre aux enjeux de la filière et limiter les risques de perte de marché pour les constructeurs bois, ces travaux doivent permettre de mettre au point des solutions sèches sur plancher bois solivé permettant d’une part d’atteindre la nouvelle cible en basses fréquences mais aussi d’assurer le confort des résidents. Ces solutions visent donc le marché des bâtiments logements collectifs mais pourraient tout aussi bien s’appliquer dans le cadre de la rénovation de bâtiments anciens présentant des planchers légers.

Ces solutions sont mises au point sur la base d’une série de simulations, puis de mesures en laboratoire pour les valider et rendre disponible les résultats d’essais. Les mesures en laboratoire intègrent la bande de fréquence 50-5000 Hz et une excitation avec la machine à
chocs normalisée et le ballon japonais ; les résultats donnent aussi l’indice d’affaiblissement pour compléter les données nécessaires aux prescripteurs.

Sur la base des résultats de cette étude, des solutions ont été intégrées aux référentiels (Catalogue Construction Bois, Référentiel Qualitel). On notera que le choix des planchers testés en laboratoire a fait l’objet d’un échange avec des représentants de la filière.

 

A télécharger

Résumé (FCBA-CSTB-CERQUAL, 2p, 2020)

Synthèse (FCBA, 7p, 2020)

Rapport d'étude : problématiques des basses fréquences - planchers bois solivés (FCBA-CSTB-CERQUAL, 68p, août 2020)

Catalogue-Bois-Construction.fr