Retour à la liste Actions collectives bois

Etude hygrothermique parois à ossature bois

Créé le 26/12/2012 - dernière mise à jour le 17/03/2016

Optimisation des transferts d'humidité dans les bâtiments à ossature bois
crédit photo : FCBA

 

L’objectif de cette étude, réalisée par le CSTB et FCBA, est d’identifier les conceptions de parois pour lesquelles les transferts d’humidité sont maximaux avec un risque de développement fongique nul. Près de 200 conceptions de murs différentes ont été analysées avec une méthodologie, basée sur la cinétique de développement des champignons, spécialement développée pour le contrôle de la salubrité des parois et de leurs composants. Les paramètres les plus impactants sont le positionnement du voile de contreventement, la position, la nature et l’épaisseur des isolants, et le ratio de résistance à la diffusion de vapeur d’eau entre la peau intérieure et la peau extérieure de la paroi.

Cette étude a été financée par le CODIFAB, la DHUP (Ministère de l'Ecologie, du Développement Durable et de l'Energie) et France Bois Forêt, dans le cadre du Plan Bois 1.

 

Pour en savoir plus :

Télécharger le résumé / abstract de l'étude "Optimisation des transferts d'humidité dans les bâtiments à ossature bois" de mai 2012

synthese_etude_perspirance_transfert_humidite_ossature_bois.pdf :

Synthèse "Optimisation des transferts d’humidité dans les bâtiments à ossature bois" (étude de 2012)

etude_hygrothermique_perspirance_ossature_bois_rapport_final_er17009h33d_partie_principale_mai_2012.pdf :

Rapport d'étude : Optimisation des transferts d’humidité dans les bâtiments à ossature bois (mai 2012)