Retour à la liste Actions collectives bois

Wood Species Eye

Créé le 18/04/2019 - dernière mise à jour le 19/04/2019

Développement d'un automate de reconnaissance d'essences à destination de la menuiserie
Photo : FCBA (2018)

 

Les référentiels pour la reconnaissance des bois ont été développés sur la base d’observations macro et microscopiques. Ces observations ont donné une méthode de référence éprouvée et reconnue de tous mais celle-ci reste l’affaire de quelques spécialistes à travers le monde et ne peut être transférable en entreprise. En cas de litige une expertise par un expert anatomie restera nécessaire mais dans le cadre de contrôle qualité ou de choix d’essences de bois, des méthodes simplifiées pourraient être suffisantes pour les revendeurs ou professionnels du bois pour reconnaitre ou vérifier leurs essences de bois utilisées.

Le projet Wood Species Eye, réalisé par FCBA et financé par le CODIFAB, se propose d’évaluer deux automates de vision capable de reconnaitre les essences de bois à partir d’une image macroscopique de leur section transversale. Le principe de fonctionnement de ces matériels est un modèle d’intelligence artificielle formé à partir d’une machine à capacité d'apprentissage correspondant à la précision du niveau humain qui utilise la vitesse et la puissance de l'informatique pour constituer un réseau d’éléments statistiques (réseau de neurones) conduisant à l'identification d’une essence de bois.

Automates de reconnaissance d'essences en cours d'évaluation :

- Le 1er système d’identification macroscopique du bois proposé par la société Xylorix (société malaisienne) utilise la méthode de vision artificielle avec un smartphone standard (Iphone) et un macro-objectif adaptable (grossissement x21).

- Le 2eme système proposé par Le Forest Products Laboratory (FPL), laboratoire de recherche du Service des forêts américain utilise la méthode de vision artificielle avec un ordinateur portable fonctionnant sous système Linux et une caméra macro-objectif (grossissement x21) connecté via port USB. La caméra au macro-objectif (Xyloscope) permet une acquisition numérique simple d’une image macroscopique d’une coupe transversale de bois. L’image obtenue est immédiatement analysé en local sur l’ordinateur pour identification. La reconnaissance prend quelques secondes.

  

Pour en savoir plus :

Lire/télécharger le résumé ou abstract de l'étude (FCBA, 2019)