Retour à la liste Actions collectives bois

Enquête sur le bois chez les professionnels de l’immobilier

Créé le 03/12/2019 - dernière mise à jour le 20/12/2019

Forte attractivité mais déficit d’information

 

Le Groupe ESPI (École Supérieure des Professions Immobilières - 5 campus en France, 1800 étudiants) a réalisé une enquête sur « Les métiers de l’immobilier et le Bois », à l'initiative de l’Union des Industriels Constructeurs Bois (UICB), avec le soutien du CODIFAB.

Réalisée en octobre 2019, l’enquête porte un diagnostic sur la perception de l’utilité du bois et sur la sous-information à cet égard.

Pour Inès TROJETTE, enseignant chercheur à l’ESPI : « Nous avons interrogé 364 personnes qui travaillent dans l’immobilier ou qui se préparent à y faire carrière : professionnels en activité, Professeurs, diplômés et étudiants. Nous leur avons posé 36 questions afin d’avoir l’idée la plus précise possible de leur perception du bois. Ces questions portaient sur 7 sujets principaux : l’écologie, l’économie, la technique, la sécurité, l’esthétique, le confort et la santé. Je dois dire que les réponses à certaines questions m’ont surpris. Ils révèlent beaucoup d’idées préconçues sur le bois mais également sa très forte attractivité. »

Résultats de l'enquête :

L’analyse détaillée des résultats (chiffres en annexe) montre les facteurs d’attractivité du bois :

- Le bois évoque la modernité, l’élégance et la solidité,

- Le bois est un matériau renouvelable, fait baisser l’impact carbone de la construction et réduit les dépenses énergétiques

- Les sondés ont conscience qu’en utilisant du bois, on raccourcit la durée d’un chantier,

- Plus le niveau d’étude de la personne interrogée est élevé, plus le bois est jugé comme attractif.

 

Inversement, les répondants manifestent des inquiétudes et une certaine sous-information :

- Une majorité pense que le coût de la construction est plus cher, et les coûts d’entretien sont plus importants.

- De la même façon, les insectes xylophages (termites) sont une contrainte pour la construction en bois.

- Le bois est jugé plus dangereux que d’autres matériaux (craintes d’incendie).

- Les interviewés soulignent le manque de formation et de spécialistes du bois et une communication insuffisante sur l’usage du bois.

 

Le bois : matériau d'avenir

Rappelons que depuis quelques années, le bois est de plus en plus utilisé pour construire des bâtiments en France, notamment pour construire des maisons individuelles. Les chiffres clés du marché : 1.7 milliards d’€ de CA dans le domaine de la construction bois, 28 000 emplois directs dans la mise en oeuvre et 25 000 dans la fabrication et plus de 2500 entreprises.

Pour Romain CANLER, délégué général de l’UICB : « Utiliser le bois dans la construction représente un formidable potentiel. Grâce à des choix de conception réfléchis, le bois peut limiter les émissions de gaz à effet de serre. Et permet bien entendu d’adopter une démarche d’éco construction. L’enquête du Groupe ESPI montre que chez de nombreux acteurs de l’immobilier subsiste une importante sous information et certains préjugés. Mais il y a du positif pour nous, industriels constructeurs bois, car la plupart de ces acteurs reconnaissent les vertus prêtées au bois : l’élégance, la robustesse et la solidité. »

 

Pour en savoir plus :

Rapport de l'étude : les professionnels de l'immobilier et le bois (Ines Trojette - ESPI, 5 pages, 2019)

Présentation de l'étude (power-point de restitution du 6 décembre 2019)